Rechercher
  • Valentin Guillemain

Tiny House : tout savoir

Importées des États-Unis, ces maisons miniatures en bois apparaissent un peu partout. Disposées sur une remorque, les tiny houses sont des habitats mobiles que l’on emmène partout avec nous. Mais quelques points sont à connaître avant de se lancer dans une vie de bohème !


Une Tiny House, c’est quoi ?

Le concept de Tiny House en bois et montée sur remorque a été lancé en 2002 par Jay Shafer et Gregory Johnson.

En 2005, des Tiny Houses apparaissent à la suite de l’ouragan Katrina qui a laissé de nombreux Américains sans domicile, tout comme la crise des subprimes en 2008.

Il en existe de toutes les formes partout dans le monde, elles sont composées des mêmes matériaux qu’une maison ossature bois moderne. Ceux-ci garantissent à la maison une bonne isolation thermique et phonique en été comme en hiver, ainsi qu’une excellente durabilité. En effet elle peut vivre toute l’année en extérieur, et c’est grâce à ces aspects qu’elle se distingue du caravaning, c’est désormais à vous d’imaginer la vôtre !

N’ayez pas de crainte concernant les besoins en énergie de ce type de logement, vous pouvez opter pour des solutions qui vous permettent d’être autonome.

Concernant la législation

Votre Tiny House devra respecter les normes en vigueur, notamment les dimensions réglementaires, pour circuler en France.

Sa hauteur ne doit pas dépasser 4 mètres (pour passer sous les ponts), sa largeur 2.5 mètres et sa longueur 7 mètres. Son poids (avec remorque) ne doit pas excéder 3.5 tonnes et sa surface 20m²

Une fois l’ensemble de ces critères respectés il vous faudra passer le permis E ou une formation supplémentaire (formation B96) afin de pouvoir déplacer le poids cumulé de votre Tiny house et de votre voiture.

L’un des plus gros avantages de ce type de logement est qu’il ne nécessite pas de permis de construire, vous avez la possibilité de l’acheter neuve, d’occasion mais surtout de la réaliser vous même ! Des groupes Facebook ainsi que des forums vous aideront dans votre projet.

Concernant l’installation et le stationnement, la loi prévoit qu'une résidence mobile comme une Tiny House peut stationner sur un camping en tant qu'habitat saisonnier. Mais elle est alors considérée comme un véhicule de loisirs, et donc soumise à une taxe de séjour.

Depuis 2014, la loi ALUR autorise aussi les Tiny houses, comme les caravanes, à stationner sur des "pastilles" : des emplacements prévus par le plan d'urbanisme d’une commune.

La plupart des propriétaires stationnent sur un terrain privé (acheté, loué, ou occupé avec l'accord du propriétaire). Votre Tiny House peut rester jusqu’à trois mois sans autorisation si vous n'y habitez pas.

Si vous souhaitez y habiter, il faut faire une déclaration préalable auprès de la mairie de la commune en question.

Enfin si vous comptez y vivre en permanence vous devrez payer chaque année la taxe sur les résidences mobiles (150 €).


A quel prix ?

Tout dépend si l’on souhaite la réaliser soi-même, l'acheter neuve ou d'occasion.

En auto-construction, le coût des matériaux d'une Tiny House revient à environ 15 000 euros et une remorque neuve vous coutera entre 6 000 euros à 8 000 euros.

Pour une tiny house neuve, comptez un budget à partir de 40 000 euros pour les modèles les plus simples ; les prix peuvent s’envoler en fonction des matériaux utilisés, de la qualité des finitions et de l'agencement intérieur.

Le marché de l’occasion est encore confidentiel et il sera difficile de trouver de trouver votre bonheur pour un prix très inférieur au neuf.

98 vues
  • facebook
  • Instagram
  • linkedin

©2019 par SAS S2J

google-site-verification=dnuXCKM9PLJT4ybfqrl_bTyO3-N7NKuVZsJixvJq1g0